Le yoga prénatal pour se préparer en douceur à l’accouchement

woman in white tank top and panty

Le yoga est une discipline aux multiples bienfaits pour la santé. Il est également recommandé pour les femmes enceintes. Dans ce cas précisément, on parle de yoga prénatal. C’est une pratique propice pour s’apprêter minutieusement à l’accouchement.

Qu’est-ce que le yoga prénatal ?

Le yoga prénatal est une division du yoga qui consiste à préparer la mère pour le jour de l’accouchement. Cette pratique, tout comme le yoga, se base sur le contrôle de la respiration et sur de doux travaux musculaires. On parle plus précisément de « pranayama » (pour la respiration) et des « asanas » (pour les postures). Ce type de yoga a plusieurs buts. Tout d’abord, il permet de maintenir la femme enceinte dans un bon état de santé avant l’accouchement. C’est également une bonne pratique pour lutter contre les petits maux auxquels elle pourrait être sujette. On parle donc d’une technique qui favorise simultanément la relaxation des muscles, le bien-être et la détente.

A découvrir également : Quelle distance pour 1000 pas ?

Les exercices de yoga prénatal sont très avantageux pour les femmes souffrantes de problèmes : de jambes lourdes, de ligament, de maux de dos, de douleurs articulaires, de stress, de difficulté à contrôler la respiration, de circulation sanguine, de transit, etc. Pour bénéficier pleinement des effets du yoga prénatal, il faut en moyenne deux séances par semaines. Si vous êtes une ancienne pratiquante, vous pourriez faire les exercices à la maison. Mais faites attention, le mieux sera de faire vos séances en présence d’un professionnel.

Ne vous inquiétez pas pour la facture. La sécurité sociale se charge du remboursement lorsque les séances se déroulent sous la supervision d’un médecin ou d’une sage-femme. Seules sept séances avant accouchement sont assurées à 100 %.

A lire également : Comment courir plus vite ?

silhouette photography of woman doing yoga

Quelques exercices de yoga prénatal

Les exercices pour le yoga prénatal sont divers. Vous devez choisir selon vos capacités.

L’exercice de l’Angle Puissant

On aura juste besoin d’un mur bien fait et d’un excellent tapis de yoga. Mettez-vous sur le tapis puis écartez vos jambes. Vos deux pieds doivent être l’un face à l’autre ; c’est-à-dire parallèles. Tournez maintenant vos pieds de sorte à avoir vos deux talons en face et sur la même ligne.

Abaissez-vous de manière à plier vos genoux et assurez-vous qu’ils forment bien une ligne verticale avec votre talon. Pliez également vos bras puis relevez les coudes au niveau des épaules. La paume tournée vers l’extérieur et vos doigts en direction du ciel demeurent ainsi pendant quelques secondes. Vous êtes libres de réciter intérieurement des affirmations positives ou de vous concentrer sur l’exercice et sur la respiration.

Une séance de respiration en position Baddha Konasana ou en position accroupie

Pour cet exercice de respiration, vous avez le choix entre la position Baddha Konasana et position accroupie. Optez pour l’une ou l’autre selon vos capacités. Une fois installé correctement, inspirez par le nez et expirez par la bouche. C’est le principe de base et vous devriez aller lentement.

Pendant l’exercice, vous pouvez changer le rythme de la respiration selon les différents moments forts de l’accouchement. Par exemple respirer plus rapidement alors que le bébé naît et respirer plus calmement après la naissance. Répétez des paroles positives intérieurement le long de l’exercice.

ARTICLES LIÉS